Cette technique repose sur une observation faite depuis longtemps: les cellules graisseuses- les adipocytes- sont, plus que les autres cellules de l’organisme, sensibles au froid … bien qu’elles sont censées nous en protéger ! Ainsi, à la fin du XIXème siècle, on avait observé que des cavalières, chevauchant en hiver, non plus en position « amazone », mais à califourchon, comme les hommes, présentaient, sur les cuisses des dépressions liées à une relative fonte du pannicule adipeux, c’est-à-dire de la graisse sous- cutanée. Le rapprochement fait entre l’exposition au froid et ce phénomène, on leur conseilla de porter des vêtements adaptés, qui prirent le nom de …culotte de cheval.

Depuis, des travaux scientifiques ont permis d’expliquer ce phénomène : sous l’influence d’une exposition très particulière au froid, particulière en durée et en intensité, associée à une pression importante, et à condition de protéger les couches superficielles de la peau, apparaissait alors une apoptose spécifique des adipocytes. L’apoptose est la mort naturelle, théoriquement programmée, d’une cellule, chaque cellule du corps humain ayant une durée de vie définie. Ainsi celle des cellules de l’épiderme est très courte (30 jours), à l’opposé de celle des adipocytes, qui est très longue, quasiment toute la vie, un peu comme nos cellules nerveuses, les neurones.

 

 

La cryo-lipolyse consiste donc a l’application, sur les régions à traitées, d’une  ventouse, au sein de laquelle le bourrelet graisseux va être aspiré par un système de « vacuum », incluant deux électrodes se comportant comme des extracteurs de chaleur. Le refroidissement, contrôlé, respectant la surface de la peau, va secondairement provoquer un refroidissement intense du tissu adipeux uniquement. Les adipocytes vont se cristalliser sous l'action du froid, cristal par cryolipolyse.  Dans les 2 à 3 mois qui suivent, le pannicule adipeux va se résorber progressivement. Le résultat est naturel, et uniforme, sans irrégularités.
Aucune anesthésie n’est nécessaire. La durée d’une séance, quasi indolore (sensation de tension, puis de refroidissement, pendant les premières minutes,  est de 1 heure pour une zone, donc de 2 heures si l’on souhaite traiter le même jour ses deux « poignées d’amour »,…
Dès la fin de la séance il est possible de reprendre ses activités normales. Aucun soin spécifique, ni régime alimentaire ne sont nécessaires mais sont vivement recommandées.


 

La technique est-elle sûre ?

 

 

 Oui, car il y a eu des études et des tests avant de lancer cette méthode. La cryolipolyse permet de combiner un froid intense et prolongé en n’atteignant que les adipocytes, donc sans léser les autres tissus comme les muscles, les nerfs ou les vaisseaux sanguins. Et sans brûler la peau . La seance sera pratiquée sous contrôle médical.